Foufou de foot

Moi, personnellement pour ma part, je passe mon confinement à glander comme une grosse pastèque dénuée de culpabilité et de morale à la con, en recyclant des vieux mails surannés et en regardant des documentaires aussi inintéressants que celui d’hier sur un mongolien du pays de la Mongolie, pas JeanDa, un vrai qui était en train de coudre l’anus d’un pangolin sur la tête d’une chauve-souris, pas JeanDa, le Mongolien, même si JeanDa sait aussi le faire, juste avant de lui faire cuire les tripes à la braise pendant que ses gamins se jetaient des crottes de Yak à la gueule en invoquant le Dieu du vent et des pets… Je mate également des vieux matchs de foot vu qu’il n’y en a pas de nouveau à cause de la grippe du Pangolin. J’en profite pour réviser les règles et la tactique. Par exemple, j’ai appris quelle est la différence entre un 4-4-2 et un 4-3-3, c’est le 4, mais aussi le 2.

J’ai enfin compris la règle du hors-jeu, de prime au bord, ça parait compliqué alors que c’est ultra simple. En fait, un joueur se trouve en position de hors-jeu quand lui ou toute partie de son corps, main, tête, pieds, bite, est plus près de la ligne de but adverse qu’à la fois le ballon et l’avant-dernier adversaire. Mais seulement s’il participe à l’action, ou s’il en manifeste l’intention, ou si un membre de sa famille, cousins germain exceptés (bien sûr, sauf s’il habite Meursault) manifeste l’intention de tondre le gazon après le match. Facile ! Je sais aussi que si tu es unijambiste, tu peux faire carrière dans le football, mais seulement à Marseille ! Mais attention, si le ballon est ovale que les mecs se mettent des bourre-pifs, c’est pas du foot mais du rugby, c’est un peu la même chose, le dopage en plus et la règle du hors-jeu est différente, mais facile. Si les joueurs de foot sont sur des vélos, c’est pas du foot, mais une course entre Paris et Roubaix et les joueurs sont pressés de rentrer chez eux pour faire des enfants à leurs cousines. Bref, le foot c’est fou comme on en voit beaucoup quand y en a plus. J’en ai tellement vu que, je vous jure sur la tête du Mongolien, du pangolin, ou celle de JeanDa, que je préfère nettement plus me cracher de l’essence sur la tête, y foutre le feu et m’immoler comme un bonze bouddhiste imitant une bûche de Noël …

Tenuta Delle Terre Nere Prephylloxera La vigna di Don Peppino 2014

Un vin issu de vigne ayant survécu au phylloxéra et ayant le vénérable âge de 130-140 ans. Cette cuvée est unique. Marco de Grazia, qui a longtemps vendu les plus grands vins italiens aux quatre coins de la planète, s’est installé il y a quinze ans sur les hauteurs de l’Etna. Soins maniaques du travail des sols, cépages autochtones (Nerello Mascalese, Carricante), élevages et vinifications d’inspiration bourguignonnes donnent des vins frais, d’un grand raffinement. Le nez est puissant, complexe, sur la framboise, le cassis, la cerise, la fumée, les épices, cannelle, clou de girofle, herbes sèches et de fleurs. Putain, c’est beau ! En bouche, le vin est puissant, grosse matière, grosse structure, tannins amples, serrés, grosse acidité. Tout est intégré, en harmonie, puisant mais en finesse, un vin vertical, qui termine très long sur des notes de cerise et d’épices. Beaucoup trop jeune, certes, mais du caractère et d’énorme qualité. Un futur grand vin, dans un style Corton ou Bonnes-Mares.