Moi Président …

Ce matin, j’ai regardé France 2, ce qui est à la fois un exploit et une horreur, et j’ai vu, mais surtout entendu Xavier Dupont de Ligonnès dire qu’il était candidat à la présidence. Stupéfiant non ? On me dit dans l’oreillette que ce n’était pas le tueur de Nantes, mais Nicolas Dupont-Aignan, le tueur d’Yerres et peut être de demain. Pour moi, c’est un peu la même chose, le type est député souverainiste, président de Debout la France on va se coucher, Il a été successivement membre du RPR, du RPF, de l’UMP, avant de fonder DLF, anciennement DLR, c’est dire s’il a des valeurs et que la fidélité lui va bien. Moi aussi je veux être Président ! Comment on fait ? Faut-t-il faire la « Nouvelle star » des Président sur M6 ? Si Ducon-Lajoie y peut, je le peux aussi. Pourquoi je le veux, qui suis-je, où suis-je, dans quelle état j’erre ? Je sais, ça fait un max de question et peu de réponse. Déjà la gratte. Ça palpe combien un Président ? Je suis persuadé que ça va tirer au minimum dans les 10 à 15 mille net par mois. Et ça ne dépense rien en plus, ça passe sa vie dans des apéritifs mondains à picoler du mousseux et à bouffer des Ferrero Rocher en veux-tu en voilà. La belle vie en somme !

C’est sûr, faut un peu de conversation, que ce soit dans la politique, l’art, le business, l’histoire, la géographie, les sciences, l’architecture, l’industrie, la philosophie etc… Alors, si je me pointe le nez enfarinée, sentant la vinasse avec des formules toutes faites, un tantinet machistes et teintées de xénophobie latente, genre : « Dis donc elle se magne la bédouine pour remplir mon godet » ou « le problème des irlandais c’est surtout leur couleur de cheveux, moi une fois j’en ai limé une et ben c’est triste à dire mais putain elle schlinguait », je ne suis pas sûr que ça fasse rire la reine des rosbifs. Si je reçois le premier sinistre Chinois, si je lui dis que les bridés, tu ne les vois pas arriver, ils te foutent un Fleur de Jade au rez-de-chaussée et 3 ans après, tu n’as rien vu venir, ton voisin de palier s’appelle Chang et ta gamine se fait gratter dans la cour par un jaune qui chique des feuilles d’eucalyptus et crache un liquide marronnasse sur une galette de riz posée sur le ventre d’une vieille d’au moins 110 balais, ça ne va pas arranger notre balance commerciale avec les niaqs, même s’il faut bien reconnaitre qu’en ping-pong ils sont balaises les fumiers ! Si Dupont machin-chose ou Trump peuvent le faire, moi aussi !  Si Trump peut dire qu’une femme doit s’attraper par la chatte, si Dupont-Bidule peut dire ne pas laisser repartir vivants les députés de la majorité s’ils votaient un certain texte, alors je suis aussi légitime que lui, voire plus. Je vais représenter la grandeur de la France, pays de lumière et des droits de l’Homme et toute la merde. Donc je me sens prêt, après avoir relu Rousseau, Diderot, Voltaire, Montesquieu, Mickaël Youn, Vincent Lagaffe, Bernard-Henri Levy, le philosophe maudits du Franprix, après avoir réécouté Wagner, Mozart, M Pokora, et Eric Zemmour, le bubon de la radio, je pose ma candidature. Voter pour moi, c’est ne pas voter pour les autres …

Champagne brut Ayala
Un beau nez, salin, minéral, sur des notes de craie, de citron, de fleurs blanches. La bouche est tendue, pas très ample mais gourmande, belle acidité et finale sur des notes minérales. Très bien

Comtes de Champagne 2007 Taittinger
100% Chardonnay, vieillissement de 8 à 10 ans dans les Crayères de Saint-Nicaise. Bulle très fine, nez de poire, de pêche blanche, d’agrume, mandarine, d’épices, de miel et de biscuit toasté. La bouche navigue entre maturité et rondeur, puissante, ample, et parfaitement équilibrée avec une longue finale minérale. Excellent

Santorini Méga Cuvée Pyritis 2018
100% Assyrriko. Un vin puissant, solaire, fruits jaunes, agrumes. Une bouche ample, puissante, riche, un peu d’élevage sur la finale.  Bien

Bourgogne blanc 2016 Pierre Boisson
Dans mon souvenir, c’était un vin pur et droit, qui rivalisait avec bien des cuvées pourtant issues d’appellations plus prestigieuses… Un peu déçu au premier nez, un rien savonneux, puis beaucoup d’agrumes, de la fleurs blanches, grosse tension, mais une présence limitée et une petite finale. C’est un bon Bourgogne mais qui ne rivalise pas …

Gevrey Chambertin Lavaux St jacques 2014 Philippe Pacalet
Un nez sur la griotte, le cuir, la viande fumée musquée et les épices. La bouche un déroutante, à la fois pure et profonde, poivré comme une syrah, des tannins vigoureux et des notes d’élevage sur la finale. Je ne reconnais absolument pas le style nature de Pacalet. Excellent vin, mais plus proche d’un Rhône nord que d’un Gevrey.

St Joseph 2009 Jean-Louis Chave
Nez captivant de cassis, de mûre, de violette, d’orange sanguine, d’épices finement fumé. La bouche est remarquable, dynamique, profonde, les tannins sont souples, onctueux et la finale est longue et pure. Très bon

Cornas « les Reynards » 2005 Thierry Allemand
La robe grenat de ce vin commence à évoluer mais on ne se lasse pas de l’admirer. Une fois le nez dans le verre, ce sont des vagues de framboise, de mûre, de pruneau, de cerise, de lard fumé et d’épices. La bouche est l’archétype de la Syrah de Schiste, pure, profonde, minérale. Entre le poivre noir des sols et la fleurs des champs. Les tannins sont une caresse, c’est harmonieux, complexe, plaisant, puissant, doux et facile à boire. Un régal. Un Cornas comme on en fait peu. Excellent voire plus.

Côte-Rôtie 2006 Domaine Jamet
Magnifique nez, complexe, intense, pur, sur la mûre, la myrtille, la prune, les épices, un peu de vanille et beaucoup de violette et une pointe de menthe. La bouche est classe, encore très jeune, fruitée, gourmande, profonde, d’une finesse remarquable, d’une buvabilité énorme. Les tannins sont en velours et l’acidité emporte le reste. Excellent voire plus.

Châteauneuf du Pape Cuvée Alexis Establet 2007 Domaine du Grand Tinel
100% Grenache. Un nez très puissant, sur les pruneaux, la garrigues, les fruits noirs, le cacao et un côté sanguin. La bouche est puissante (15° bien intégré), les tannins sont polis, de la rondeur, une petite sucrosité, pas de lourdeur mais moins de buvabilité que dans les vins précédents. Finale longue et agréable, avec une pointe d’acidité bienvenue. Un très bon Châteauneuf, un peu puissant encore, mais qui s’affinera encore avec le temps. Très bien

2 réponses sur “Moi Président …”

  1. Je vote pour toi à condition que l’on ouvre cette bouteille comtes de champagne 2007 Taittinger … le rêve . Yes we can !

Les commentaires sont fermés.